02 51 96 04 40 suivez-nous sur facebook

Notre S.A.V.

F.A.Q.

Plus de questions-réponses sur www.richardledroff.com
Foyer ouvert ou foyer fermé : que choisir ?
Foyer ouvert : tout le plaisir du feu de bois, le bruit, les odeurs, le spectacle du feu en direct, la convivialité de l’âtre comme autrefois. Le foyer ouvert est la façon la plus simple et peut-être la plus belle de profiter du feu de votre cheminée. La grande majorité des modèles présentés sur ce site sont réalisables en version foyer ouvert.
Foyer fermé : sans rien ôter au spectacle du feu, son rôle est d’optimiser l’énergie bois pour la transformer en calories, donc en chaleur. Les modèles de la gamme RICHARD LE DROFF bénéficient des derniers perfectionnements, pour atteindre des rendements exceptionnels en toute sécurité.
Quelle puissance choisir ?
Un appareil trop puissant fonctionne en sous-régime permanent et les fumées, noires et encrassantes, témoignent d’une combustion incomplète. L’énergie est gaspillée. A l’inverse, un manque de puissance entraîne un état permanent de surchauffe multipliant les chargements et la consommation. La puissance à sélectionner dépend du niveau d’isolation de la maison et du volume à chauffer, du climat et de l’attitude, du rendement et de l’usage qui sera fait de l’appareil: s’agit-il d’un chauffage d'appoint ou du seul moyen de chauffage ? Les fabricants indiquent la puissance des appareils, caractéristique dont la détermination est encadrée par la réglementation. Pour faciliter la sélection, ils lui associent un volume «chauffable», en général une fourchette (car, à Chamonix, un poêle en acier de 9 kW ne permet pas de chauffer le même volume habitable qu’à Nice). On considère que 1kW de puissance nominale permet de chauffer 25 m3 isolés. Ainsi, 10kW (au sud) à 14 kW (en montagne) suffisent à chauffer 250 m3. Si le fabricant parle de surface chauffée, multipliez-la par 2,5 (c’est la hauteur sous plafond standard) pour obtenir le volume «chauffable», à comparer avec votre volume à chauffer qui, lui, doit être mesuré.
La poutre en chêne de ma cheminée se déforme énormément. Est-ce dû à une mauvaise qualité de bois ? Faut-il la remplacer par de la pierre ?
Le bois (surtout le chêne) par définition est un matériau qui évolue en fonction de l’hydrométrie de la maison. Si l’on veut quelque chose de moins sensible, il faut opter pour une poutre en bois exotique ou mieux encore pour une poutre en pierre. En cheminée ouverte , pour éviter le rayonnement sur la poutre et donc aussi les déformations de celle-ci, on peut préconiser la mise en place d’un kit de protection de poutre.
Comment entretenir mon appareil à bois ?
La première règle consiste à ne brûler que du bois, non traité de surcroît. Papier, carton et autres emballages ne doivent pas être jetés dans le feu, mais à la poubelle, et les bois de récupération, dont on ne sait quels traitements chimiques ils ont subi, sont à proscrire. Les systèmes «vitre propre» sont utiles car ils permettent, par un système de balayage de la vitre à l’aide de l’air comburant, de la protéger des flammes, donc du noircissement. En demi-saison, évitez les fonctionnements à bas régime car ils favorisent les dépôts de goudron, non seulement sur la vitre mais le long du conduit. A contrario, l’hiver est souvent synonyme de surchauffe : on «pousse» le poêle à sa puissance maximale, ce qui, là encore, entraîne une dégradation de l’appareil. Il convient alors de surveiller de près les pièces les plus exposées : le tuyau de raccordement, la grille, la plaque d’âtre, le verre ou encore le joint d’étanchéité de la porte. Pour le bois, deux ramonages par an sont exigés, dont un durant la saison de chauffe.
Ne vais-je pas contribuer au réchauffement de la planète en chauffant au bois ?
Non, vous ne contribuez pas au réchauffement planétaire appelé également «effet de serre», et dont la cause principale est l’accroissement du dioxyde de carbone ou gaz carbonique dans l’atmosphère. En effet, la quantité de gaz carbonique dégagée par la combustion du bois est la même que celle qui serait dégagée par du bois en décomposition. Les jeunes plantes utilisent ce gaz carbonique pour leur croissance. Par conséquent, utilisé correctement, le chauffage au bois reste intégré dans le cycle biologique.
Plus de questions-réponses sur www.richardledroff.com

Les Cheminées JF BEIGNON ont mis en place les garanties qui conviennent à votre bien-être.

Contactez notre S.A.V.

contactez notre SAV au 02 51 96 04 40
appareils garantis 5 ans chez Cheminées JF Beignon
  • Nos appareils sont garantis 5 ans.
  • vous bénéficiez de notre garantie décennale sur la façon (contrat AXA).
  • Nous pouvons vous proposer un contrat d'entretien si vous le souhaitez.

Conseils d'utilisation

Nous répondons ci-contre aux questions les plus fréquemment posées par nos clients.
N'hésitez-pas à nous appeler pour plus de conseils et d'assistance.